Biographie Led Zeppelin Biographie

En 1968, lorsque les Yardbirds se séparent, Jimmy Page est encore sous contrat et doit honorer des dates de concerts. Il recherche donc des musiciens pour former un nouveau groupe avec le manager des Yardbirds, Peter Grant. John Paul Jones, bassiste, apprend la nouvelle et contacte Page avec qui il a déjà travaillé lors de différentes sessions studio. Page, connaissant le professionnalisme de John Paul Jones, accepte tout de suite. Pour le chanteur, Jimmy Page pense tout d'abord à Steve Marriott, le chanteur des Small Faces, puis à Terry Reid. Celui-ci décline l'offre, mais l'oriente vers un jeune chanteur qui l'a impressionné : Robert Plant. Jimmy Page l'écoute en concert et est enthousiasmé. Il ne manque plus que le batteur. Robert Plant connaît un batteur surdoué avec qui il a joué au sein d'un groupe de rock : John Bonham. Ce dernier refuse d'abord l'offre, étant entré en contact avec Joe Cocker pour occuper un poste stable au sein de son groupe. Mais, sous la pression de Jimmy Page et de Peter Grant, il accepte finalement l'offre et le quatuor forme les New Yardbirds, qui partent alors en tournée en Scandinavie. Ils empruntent un look très proche de celui des Who et un son similaire à celui du Jeff Beck's Group.

Pour ne plus s'afficher comme les Yardbirds et marquer un tournant musical, les New Yardbirds changent leur nom pour Led Zeppelin le 9 novembre 1968, lors d'un concert au London Roundhouse de Chalk Farm, en Angleterre. D’après la légende, après avoir hésité entre Mad Dogs et Whoopie Cushion, c'est Jimmy Page qui se souviendra d’une blague de Keith Moon qui avait dit à l'époque du groupe qu'aurait formé Jimmy Page, Jeff Beck, John Entwistle et Keith Moon, qu'il allait couler comme un dirigeable de plomb (« lead zeppelin » en anglais).

Le manager du groupe, Peter Grant, obtient un contrat de cinq ans avec la maison de disques Atlantic Records. Ils enregistrent leur premier opus en une trentaine d'heures pendant leur tournée en Angleterre, ce qui lui donne le son d'un album live. Led Zeppelin sort le 12 janvier 1969, quatre mois après leur premier concert. Cet album éponyme, fortement influencé par le blues des années 1950 et le folk, propose des riffs ravageurs et un chanteur puissant. Après l'annulation par le Jeff Beck's Group de leur tournée aux États-Unis, Peter Grant saute sur l'occasion et les remplace par Led Zeppelin en première partie des concerts de Vanilla Fudge et Iron Butterfly. Durant cette tournée, le public américain est conquis par les solos démonstratifs de Jimmy Page, les interprétations personnelles et improvisations : des morceaux comme Dazed and Confused peuvent durer plus de trente minutes. Certains groupes refusent tout simplement de remonter sur scène. À partir de ce moment, Led Zeppelin sera seul en tête d'affiche.

Ils enregistrent au cours de leur voyage un deuxième disque, Led Zeppelin II, dans la même veine que le précédent opus, qui sort le 22 octobre 1969. Cet album, surnommé The brown bomber aux U.S.A., donne au groupe une notoriété qui fait de lui le plus gros vendeur du début des années 1970. La presse est pourtant divisée, certains leur reprochant leur sexisme ou une certaine violence parfois injustifiée.

Leur album suivant, Led Zeppelin III (sorti le 5 octobre 1970), montre que le groupe ne se résume pas à quelques accès de guitares rageuses et à la voix agressive de Robert Plant. La moitié du disque est composée exclusivement de ballades folk, parfois reproductions note à note de morceaux de Bert Jansch ou Davy Graham, habitude que Jimmy Page garde avec les morceaux à tonalité plus blues, souvent intégralement repris de classiques de John Lee Hooker, Leadbelly ou Robert Johnson, sans jamais citer ses sources. Stairway to Heaven elle-même emprunterait quelques passages, notamment son introduction, à Taurus de Spirit. La réputation sulfureuse que Led Zeppelin se forge est due à de nombreux écarts : chambres d'hôtel dévastées, groupies et abus de drogues, entre autres.

Leur quatrième album, dont la pochette n'inclut ni titre, ni nom du groupe, sort le 8 novembre 1971. Certains textes sont inspirés du Seigneur des anneaux de Tolkien et sont empreints d'occultisme. Cet album est le plus vendu du groupe grâce au classique Stairway to Heaven, mais aussi grâce à des compositions riches et variées, du folk au hard rock.

Deux ans plus tard, le groupe sort Houses of the Holy le 28 mars 1973, premier de leurs albums ayant un titre à proprement parler. L'album marque, une fois de plus, une nouvelle orientation musical du groupe. Cette fois-ci, l'album est empreint de funk et même de reggae. Les fans du groupe sont un peu désorienté par cette nouvelle sonorité. Toutefois, l'album se vend bien même s'il n'atteint les mêmes chiffres que les précédents. Cette même année, Robert Plant, dont la voix est usée par des tournées à répétition (450 concerts en quatre ans) et le tabac, subit une opération des cordes vocales qui le laisse aphone pendant plusieurs semaines.

En 1974, le groupe crée son propre label, Swan Song Records, qui produit plusieurs groupes et financera une partie du premier film des Monty Python, Sacré Graal !.

Le 24 février 1975, le groupe publie son sixième album studio. C'est un double, intitulé Physical Graffiti. Pour beaucoup, il s'agit du dernier grand album de Led Zeppelin.

Le 4 août 1975, Robert Plant est victime d'un grave accident de voiture lors d'un séjour sur l'île de Rhodes. Pendant de longs mois, il reste dans un fauteuil roulant sans savoir s'il pourra remarcher un jour. Début 1976, le groupe parvient malgré tout à retourner en studio pour enregistrer un nouvel album.

Le 5 avril 1976, le groupe sort Presence, album dans lequel figurent entre autres les chansons Achilles Last Stand (qui dure plus de 10 minutes) et Nobody's Fault But Mine.

En octobre 1976, sort le film et l'album live The Song Remains The Same.

Début 1977, Robert Plant étant rétabli, le groupe entame ce qui sera sa plus grosse tournée américaine depuis leur début. En effet, pendant leur inactivité forcée, une nouvelle génération de groupes de rock est apparue (AC/DC, Van Halen, Sex Pistols, The Clash, ...) et décidée à faire oublier leurs prédécesseurs. Led Zeppelin se doit de réagir pour prouver qu'il n'est pas dépassé et qu'il reste parmi les meilleurs groupes de rock. Par conséquent, plus de 50 concerts sont organisés à travers les USA mêlant rock lourd et intermèdes acoustiques. Mais le 26 juillet, alors qu'il reste encore quelques shows à donner, Robert Plant apprend brutalement le décès de son fils Karac (5 ans). Cette tragédie interrompt une nouvelle fois les activités du groupe qui ne reprendra le chemin des studios que fin 1978.

En mai 1979, le groupe annonce son retour sur scène à l'occasion du festival de Knebworth. La demande de billets est telle qu'il faut rajouter une deuxième date. Les 4 et 11 août, Led Zeppelin joue devant 218 000 puis 187 000 spectateurs. Ce record d'affluence pour ce festival n'a depuis jamais été battu.

Le 20 août 1979, In Through the Out Door sort dans une pochette emballée dans du papier kraft, fragile et de collection. Led Zeppelin doit alors beaucoup au travail de John Paul Jones qui marque l'album de son empreinte car Jimmy Page, lui, vit plongé dans le chaos de la drogue . L'album est donc teinté de sons issus de synthétiseurs comme dans les superbes titres Carouselambra, In The Evening et All My Love dédié à Karac.

Le 25 septembre 1980 survient la dernière tragédie qui sera fatale au groupe. John Bonham est retrouvé mort par suffocation suite à une absorption excessive d'alcool la veille au soir. Les membres restants du groupe sont effondrés par la disparition de leur ami. Après avoir envisagé de trouver un nouveau batteur, ils comprennent vite que ce ne sera plus jamais pareil sans Bonham et annoncent officiellement la dissolution de Led Zeppelin le 4 décembre 1980. Leur dernier concert avait eu lieu le 7 juillet 1980, à Berlin. Un dernier album posthume, composé de chutes de studio et de faces B de 45 tours intitulé Coda, sort le 19 novembre 1982.

Depuis la séparation de Led Zeppelin, les trois membres survivants se consacrent à leur carrière solo respective, soit au sein de leur propre formation, soit en collaboration avec d'autres artistes. Il arrive même qu'un des trois compères apporte sa contribution sur l'album d'un des deux autres et vice versa. Ceci contribuera pendant toutes ces décennies à alimenter les rumeurs et les espoirs de reformation de Led Zeppelin.

Durant les années 1980 et 1990, certains évènements donneront à Jimmy Page, Robert Plant et John Paul Jones l'occasion de rejouer ensemble. Tout d'abord, le 13 juillet 1985, lors d'un concert de charité à Philadelphie dans le cadre du Live Aid ; puis, le 14 mai 1988, au Madison Square Garden de New York pour le 40e anniversaire d'Atlantic Records ; ensuite, le 28 avril 1990 au cours du mariage de Jason Bonham et enfin, le 12 janvier 1995, lors de l'intronisation de Led Zeppelin dans le prestigieux Rock and Roll Hall of Fame and Museum (en duo avec Steven Tyler, Joe Perry et Joey Kramer). Cependant, ces reformations éphémères souvent décidées sur un coup de tête et sans réelles préparations donnent lieu parfois à des prestations décevantes.

Au milieu des années 1990, Robert Plant et Jimmy Page se réunissent à deux reprises : une première fois, en 1994, pour le show MTV Unplugged dans lequel ils reprennent des titres de Led Zeppelin dans des versions réarrangées. En découlera l'album No Quarter (aussi appelé Jimmy Page and Robert Plant Unledded jeu de mot entre unledded et unplugged) qui reprend une partie des titres interprétés lors de ce show ainsi que de nouvelles chansons à fortes sonorités orientales enregistrées au Maroc avec des musiciens et des instruments traditionnels du Maghreb. Une tournée mondiale est également effectuée pour accompagner la sortie de l'album.

Les deux hommes se retrouvent une nouvelle fois en 1998 pour l'album Walking into Clarksdale, album comportant exclusivement de nouvelles chansons. Là aussi, une tournée mondiale est réalisée dans laquelle ils rejouent les titres de Led Zeppelin comme à la grande époque.

Après cela, Robert Plant préfèrera reprendre sa carrière solo en cessant sa collaboration avec Jimmy Page qui, lui, de son côté consacrera une partie de son temps à remettre en état des bandes sons et vidéos de Led Zeppelin. Après les BBC Sessions, double CD live sorti en 1997, sortent simultanément en 2003 le triple CD live How the west was won et le double DVD Led Zeppelin.

Le 22 mai 2006, Led Zeppelin reçoit une nouvelle prestigieuse distinction : le Prix Polar Music, considéré par certains comme le Prix Nobel de musique. Cette récompense a été remise en main propre à Jimmy Page, Robert Plant, John Paul Jones et Zoé Bonham par le Roi de Suède.

Le 24 novembre 2006, Led Zeppelin est introduit au U.K. Music Hall of Fame.

Le 12 septembre 2007, les trois membres survivants du groupe annoncent que Led Zeppelin participera à un concert hommage à Ahmet Ertegun (fondateur d'Atlantic Records) à la O2 Arena de Londres programmé le 26 novembre 2007. Ils seront accompagnés par Jason Bonham à la batterie. Cette annonce, relayée partout dans le monde par les médias, provoque un enthousiasme sans précédent. En quelques jours, le site internet chargé d'attribuer les 20 000 places disponibles par tirage au sort enregistre plus de 20 millions de connexions pour autant de demandes de tickets.

En Grande-Bretagne, cette reformation est qualifiée par les médias de « plus grand évènement rock de l'Histoire ».

Lors de ce concert, finalement reporté au 10 décembre suite à une fracture du doigt de Jimmy Page, Led Zeppelin offre une prestation remarquable saluée par l'ensemble des critiques et des spectateurs présents. Dès lors, les espoirs et les rumeurs d'une tournée en 2008 ressurgissent d'autant que Jimmy Page et John Paul Jones, malgré les démentis de Robert Plant, avaient laissé entendre que d'autres concerts de Led Zeppelin pourraient être programmés en 2008 si ce concert leur donnait satisfaction. Quelques semaines après ce concert-évènement, Jimmy Page annonce qu'aucun projet concernant Led Zeppelin ne sera programmé avant l'automne 2008, le temps pour Robert Plant de terminer sa tournée mondiale en collaboration avec la chanteuse Alison Krauss.

Le 24 août 2008, Jimmy Page interprète Whole Lotta Love dans le nid d'oiseau de Pékin, à la fin de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques. Le musicien et le titre de Led Zeppelin ont été choisis par les organisateurs des Jeux Olympiques de Londres 2012 pour leur séquence de présentation.

En septembre 2008, alors que la tournée de Robert Plant arrive à son terme, certaines sources affirment que Jimmy Page et John Paul Jones se sont réunis durant l'été en studio pour répéter en vue d'une éventuelle tournée mondiale. Pour palier l'absence de Robert Plant, différents chanteurs ont participés à ces séances dont principalement le chanteur/guitariste du groupe américain Alter Bridge, Myles Kennedy. Très satisfait de ces répétitions, Jimmy Page et John Paul Jones annoncent qu'ils envisagent sérieusement de reformer Led Zeppelin pour une tournée mondiale en 2009 et qu'ils n'hésiteront pas à remplacer Robert Plant, si celui-ci ne se décide pas à les accompagner. Quelques jours plus tard, le quotidien anglais The Sun affirme que Robert Plant aurait donné son accord pour participer à cette tournée mondiale en 2009. Mais, le 30 septembre, Robert Plant annonce dans un communiqué officiel qu'il ne participera à aucune reformation de Led Zeppelin.
wikipedia.org
This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Closing this message or scrolling the page you will allow us to use it. Learn more